6 février 2023

Comment déterminer le potentiel commercial de votre roman ?

Ça y est, vous vous êtes réveillé avec l’idée du siècle et vous êtes sûr que vous allez écrire le best-seller de l’année. Ou bien vous vous êtes enfin décidé à écrire. Et vous avez même commencé à rédiger plusieurs chapitres. Bref, vous rêvez d’écrire un roman et de le voir publié. Mais vous êtes-vous posé la question du potentiel commercial de votre roman ? Si vous ne souhaitez pas le faire lire, pas de problème. Mais si vous souhaitez être lu, cette question est essentielle. Des recherches sur le marché et le genre, en passant par l’identification de la tendance des ventes, nous vous expliquons tout ce qu’il faut savoir pour évaluer le potentiel commercial de votre livre. Vous saurez mieux dans quelle direction vous allez. Et pourrez éventuellement adapter le tir s’il le faut, puisque vous n’avez pas encore commencé à écrire… Alors, demandez le programme :

1/ Le marché du livre et la tendance des ventes

Évaluer le potentiel commercial de son roman en étudiant le marché du livre

a) Comprendre le marché du livre

Pour vous aider à déterminer le potentiel commercial d’un roman avant de vous lancer dans son écriture, vous devez comprendre le marché du livre. Une bonne compréhension de ce marché est essentielle pour réussir à écrire un livre qui sera commercialisé avec succès. Pour rappel de quelques chiffres clés : la part de marché de la la littérature représente 21% de la vente totales des livres estimées à 481 millions d’exemplaires vendus pour un chiffre d’affaire total de 3 078,6 millions d’euros d’après le syndicat du livre.

Afin de comprendre ce marché, vous devez d’abord connaître le genre de votre livre et les attentes des lecteurs. Qu’attendent-ils d’un livre de ce genre ? Quels sont les critères qui leur sont importants ? Vous devez également connaître les différentes manières de publier un livre ; en auto-édition, avec un éditeur à compte d’auteur, ainsi que les principaux acteurs du marché, à savoir les agents littéraires, les éditeurs et les libraires. Vous devez également connaître les tendances littéraires actuelles et leurs influences.

Une bonne connaissance du marché vous permettra de vous assurer que votre livre répond aux attentes des lecteurs et aux tendances littéraires actuelles, afin de maximiser ses chances de commercialisation. En effet, en comprenant le marché, vous serez en mesure de déterminer quels aspects de votre livre pourraient être mis en avant pour le promouvoir et quels aspects pourraient être améliorés pour le rendre plus attractif pour le public. Cela vous aidera à déterminer le potentiel commercial de votre roman avant même de commencer à l’écrire.

b) Étudier la tendance des ventes et le potentiel commercial de votre roman

Vous souhaitez écrire un roman et déterminer son potentiel commercial ? Alors il vous faut prendre en compte la tendance des ventes ainsi que le marché auxquels vous vous adressez.

Pour étudier la tendance des ventes, vous devez analyser les différents genres littéraires qui sont à la mode. Quels sont les livres qui se vendent le mieux ? Quels sont les classiques qui sont encore populaires ? Quels sont les thèmes qui intéressent le plus le public ?

Une fois que vous avez identifié les genres littéraires, les thèmes et les classiques qui sont à la mode, vous devez également analyser le marché. Cela signifie que vous devez également vous renseigner sur les principales maisons d’édition, leurs lignes éditoriales et leurs exigences en matière de qualité et de contenu. Vous devez également vous tenir informé des dernières tendances de l’industrie et des dernières technologies.

Enfin, vous devez prendre en compte les avis du public. Vous pouvez consulter les forums, les blogs et les réseaux sociaux pour découvrir ce qui intéresse le plus les lecteurs. Cela vous donnera une bonne idée des thèmes et des genres littéraires qui sont populaires.

Pour déterminer le potentiel commercial d’un roman avant de l’écrire, il faut commencer par vous construire une image claire du contexte dans lequel votre livre va s’insérer. Pour cela, vous devrez vous familiariser avec le marché auquel vous vous adressez. Il vous faudra ensuite analyser les tendances des ventes et le marché.

2/ Définir votre public cible

Maintenant que vous avez pris connaissance du marché du livre et que vous avez repéré les tendances des ventes, il est indispensable de définir votre public cible. Vous êtes prêts ? Alors c’est parti !

a) Déterminer le genre et le public ciblé

Pour réussir à déterminer le potentiel commercial de votre livre, deux éléments sont à prendre en considération : le genre littéraire et le public cible. Pour cela, vous devez connaître le livre que vous souhaitez écrire et définir clairement votre public.

Le genre littéraire est le premier critère à prendre en compte pour déterminer le potentiel commercial de votre roman. Le genre détermine le style d’écriture, le ton, le format et l’audience. Il est important de choisir un genre qui correspond à votre style d’écriture et à votre histoire. Certains genres sont plus populaires que d’autres et peuvent avoir un meilleur potentiel commercial.

  • Le public cible

Le public cible est le deuxième critère à prendre en compte pour déterminer le potentiel commercial d’un roman. En fonction de votre genre littéraire, vous devez déterminer le public qui est le plus susceptible de lire votre livre et le marché qui peut le plus facilement se procurer votre livre. Il est important que vous vous familiarisiez avec le public ciblé. Vous devez identifier comment votre livre va répondre à une demande, à des attentes, ou comment il peut être utile et apporter des informations utiles à votre public.

b) Faire des recherches sur des livres comparables

Une fois que vous avez déterminé précisément le genre et le type de public visé, vous devez vous assurer que ce type de livre est demandé sur le marché. Renseignez-vous sur le public cible et le genre de livre qu’il apprécie le plus. Vérifiez si le type de livre que vous souhaitez écrire est populaire et vendu par les plateformes de ventes telles qu’Amazon, ainsi que par les maisons d’édition et les librairies. Regardez également les prix pratiqués par les vendeurs pour vous assurer que votre livre sera rentable.

Afin de déterminer le potentiel commercial d’un roman avant de l’écrire, il est important de faire des recherches sur les livres comparables.

Pour cela, vous pouvez faire une recherche sur Amazon sur des livres similaires. C’est la plateforme de vente la plus importante et elle reflète parfaitement toute les tendances du marché.

  • Évaluer les notes des critiques.
  • Mesurer le prix des ouvrages.
  • Regarder et analyser les mots-clé associés à ces livres,
  • Évaluer le nombres de recherches et de demandes sur ses mots-clés

En évaluant les caractéristiques principales des livres qui se rapprochent le plus du vôtre, vous serez en mesure de mieux cerner le potentiel commercial de votre future œuvre.

En résumé, pour définir votre public cible, choisissez un genre littéraire adapté à votre style d’écriture et à votre histoire et déterminez le public qui est le plus susceptible de lire votre livre. Ensuite, vous devez vous familiariser avec le public ciblé et comprendre comment votre livre peut répondre à une attente. Cela vous permettra d’évaluer le potentiel de votre sujet. Vous pourrez ensuite construire un avatar précis et fiable de votre lecteur idéal, qui vous aidera tout au long de votre écriture et de votre promotion.

3/ Évaluer vos compétences

Quel que soit votre désir d’écrire et d’être lu, il est important de faire le point de vos compétences. La compétence d’écrivain se révèle évidemment indispensable. Mais ce n’est pas la seule compétence que vous devrez avoir pour pouvoir vendre votre livre. Vous devrez avoir également des compétences dans l’organisation, la vente et le marketing.

a) Vous en tant qu’auteur

Évaluez honnêtement les différents points suivants, et mettez-les dans la balance pour évaluer le potentiel commercial de votre roman.

  • Votre notoriété

Il est évident que votre notoriété va grandement aider dans la vente de votre livre. Et je ne parle pas ici de votre notoriété d’auteur. Car il est peu probable qu’un auteur renommé lise ces lignes. Mais une notoriété dans un autre domaine, que ce soit dans votre domaine professionnel, dans le sport, ou autre peut grandement aider à la sortie de votre livre. Mais ne vous en faites pas, la notoriété est aussi quelque chose qui se construit, patiemment, au fil du temps, de livre en livre. C’est pour ça que le métier d’auteur s’apparente plus à la course de fond, qu’au sprint.

  • Votre réseau

Un peu lié au point précédent, le réseau est absolument indispensable. Il faut que vous évaluiez et cherchiez dans votre entourage toutes les personnes qui pourraient vous aider. Le réseau peut également s’agrandir. Il ne faut pas oublier que c’est aussi à ça que peuvent servir les réseaux sociaux, en plus de vous créer une audience.

  • Vos qualités d’écriture

Ce point vient en dernier. Car si vos qualités d’écriture sont certes indispensables, ce ne sont pas elles qui vous permettront de vendre. En tout cas, pas au début, mais elles vous permettront surtout de durer. Car, si vous n’êtes pas connu, vous avez peut-être écrit le chef d’œuvre du siècle, si personne ne le lit, personne ne sera au courant. Et surtout, aujourd’hui la qualité d’écriture est toute relative. Et dépend de ce qu’attend votre lectorat. Des textes trop littéraires, avec trop de mots inconnus pour le lecteur peuvent le rebuter.

b) Vos compétences de chef d’entreprise

Écrire un livre pour le vendre s’apparente à la création d’une entreprise pour vendre un produit. Il faut donc avoir une vision et une stratégie à long terme, mais aussi réunir un certain nombre de compétences. Voici quelques-unes qui sont indispensables. À vous de déterminer si vous les avez vous-mêmes, ou s’il vous faudra déléguer une partie.

  • Compétence en gestion et en organisation

Avant même que votre livre soit prêt à être publié, vous devrez vous occuper de toutes les opérations de relecture, corrections, mise en page et confection de la couverture. Vous pourrez soit les déléguer, soit les prendre en charge vous-même. Mais en tout état de cause, cela demande de les prévoir et de l’organisation.

  • Compétences en vente et en marketing

Pour pouvoir le vendre, il faudra accepter de considérer votre livre comme un produit comme un autre. Il sera donc nécessaire de changer de casquette pour assimiler ou déléguer cette partie. Même si elle paraît ingrate pour la plupart des auteurs, elle reste néanmoins la compétence indispensable pour que votre livre soit lu.

c) Auto-édition ou édition traditionnelle ?

Il est important que vous fassiez le choix avant même de commencer à écrire entre l’auto-édition ou l’édition traditionnelle. Parce que la préparation et la sortie d’un livre ne se fera pas de la même manière. À ce stade, vos compétences et vos envies doivent rentrer en ligne de compte. Pour les détails de chaque type d’édition, je vous renvoie à mes deux articles :

Pour résumer : les avantages de l’édition traditionnelle sont indéniables, puisque la maison d’édition se charge de tout : corrections, relecture, et promotion. En théorie, car en pratique, si vous ne faites pas partie des 10 auteurs de best-sellers français, vous allez devoir effectuer vous-même une bonne partie des opérations de promotion. Par contre, l’inconvénient majeur est assez rédhibitoires : les maisons d’édition reçoivent des centaines de manuscrits par jour. Et sur cette pléthore de manuscrits, il n’en prennent que très très peu. Et très rarement des jeunes auteurs ou des premiers livres. Ce n’est pas pour vous décourager, mais il est très difficile de se faire éditer dans l’édition traditionnelle si l’on ne bénéficie pas déjà d’une notoriété.

Les avantages de l’auto-édition sont évidents : c’est vous qui maîtrisez tout de A à Z. Même s’il peut arriver que vous fassiez appel à des sous-traitants ou à des collaborateurs, c’est vous qui décidez ! L’inconvénient est que vous allez devoir passer au moins autant de temps à promouvoir votre livre qu’à l’écrire. Mais comme je l’écrivais ci-dessus, c’est à relativiser. Tous les auteurs publiés par une maison d’édition vous le confirmeront, à part envoyer vos livres aux libraires et les mettre sur les plateformes, les maisons d’édition traditionnelles s’occupent très peu de la promotion des livres des jeunes auteurs et des nouveaux romans.

4/ Déterminer ce que vous êtes prêt à investir

L’écriture d’un roman, s’il est destiné à être vendu, doit être envisagée comme une aventure commerciale. Cela n’a rien de dépréciateur. Mais cela veut juste dire qu’il faut dès le départ l’envisager de cette manière. D’autant plus si vous décidez de l’auto-éditer. Mais même si vous visez l’édition traditionnelle, vous devez déterminer votre investissement en temps, en argent et en volonté pour écrire et vendre votre roman.

a) L’investissement en temps

L’écriture d’un roman de fiction demande énormément de temps. Tout auteur en a conscience. D’autant plus qu’en général, il s’y investit émotionnellement. Il y met parfois toutes ses tripes, mais aussi tous ses espoirs. Mais l’écriture n’est que la première phase. Comme nous l’avons vu, il faudra ensuite le relire, le corriger, faire une couverture avant même de le publier. Mais le travail ne s’arrête pas là. Il faudra encore consacrer au moins autant de temps à la sortie et à la promotion de votre livre. La plupart des auteurs oublient cette étape cruciale pour le devenir commercial de leur roman. Et malheureusement, les résultats les déçoivent. Ne faites pas partie de ceux-là !

b) L’investissement financier

Ce que vous ne pourrez pas faire vous-même devra obligatoirement être sous-traité, même si cela peut se faire pour des sommes relativement modestes. De même, vous aurez peut-être besoin ou l’envie de faire une campagne de publicité payante. En bon entrepreneur, il serait donc sage de réaliser une estimation de ce que tout cela va vous coûter.

c) Vous fixer des objectifs SMART

Vous devez évidemment vous fixer clairement les objectifs que vous souhaitez atteindre. Il doit être Spécifique, Mesurable, Atteignable, Relevant à savoir Pertinent pour vous, et Temporellement défini. Vous devez par exemple vous dire : « Je veux publier mon livre pour telle date et vendre au minimum tant d’exemplaires le jour de sa sortie, et tant d’exemplaires par mois ensuite ».

Se fixer des objectifs clairs constitue la clé de toute cette entreprise. Et vous devez vous poser la question de savoir jusqu’où vous être prêt à aller pour la faire aboutir. Qu’est-ce que vous êtes prêt à investir ? Ce qui signifie forcément faire des choix. Car le temps et l’argent que vous investissez dans votre roman, ne pourra pas être investi dans autre chose. Cela peut paraître évident, mais si l’on a une famille et des enfants, par exemple, et que l’on ne vit pas encore de son écriture, cela demandera de faire des choix.

5/ Alors, quand sort votre prochain best-seller ?

En théorie, vous savez maintenant comment déterminer le potentiel commercial d’un roman avant de vous lancer dans l’écriture. Vous constaterez que le processus est relativement simple et peut vous aider à vous concentrer sur les éléments essentiels de votre roman et à trouver un meilleur public pour votre œuvre. Passez maintenant à la pratique et faites-le ! La bonne nouvelle, c’est qu’avec un peu de travail, vous pouvez apprendre à faire connaître votre livre et à obtenir le succès que vous méritez.

Aucune idée, aussi originale et novatrice soit-elle, ne constitue le gage de réaliser un best-seller. Ce n’est qu’une fois écrit et vendu à des milliers d’exemplaires qu’un ouvrage de fiction pourra recevoir ce titre a posteriori. Dire à partir d’une simple idée que l’on va faire un best-seller relève de la divination. Car le devenir d’un ouvrage de fiction dépend de nombreux facteurs. Cependant, si vous vous posez les bonnes questions, vous pourrez déjà avoir une bonne idée du potentiel commercial de votre roman.

Vous êtes maintenant prêts à réaliser votre projet de roman. N’hésitez pas réfléchir dès maintenant à votre stratégie pour promouvoir et vendre votre livre. N’oubliez pas que votre travail est important et que vous méritez le succès !

Dites-nous dans les commentaires les résultats de vos auto-évaluations. Et bon courage !

 

Ce contenu vous a plu : faites le savoir à vos amis !

Laisser un commentaire